mon forum à moi pour mes tests personnels (code CSS, HTML) mais aussi graphisme et stockage de RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Something always brings me back to you (alec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Admin
Messages : 348
Date d'inscription : 26/06/2012


MessageSujet: Something always brings me back to you (alec) Mer 21 Juin - 16:27


'Cause we were just kids when we fell in love
------------------------------------
What hurts the most was being so close and having so much to say and watching you walk away and never knowing what could have been and not seeing that loving you is what I was tryin’ to do - Maxyne & Alec

 Idiote. C'est le terme qui lui vient rapidement à l'esprit quand elle pense à sa personne, actuellement. Agitée, Maxyne se retourne plusieurs fois dans son lit bien trop grand, dans un appartement bien trop vide et silencieux. Elle n'a quasiment pas réussi à fermer l'oeil de la nuit, broyant du noir en repensant à la conversation houleuse qu'elle a échangé par messages interposés avec Lissa, sa supposée amie. Pour le moment, elle a l'impression d'avoir une énorme lame plantée dans le dos et une douleur lancinante à la poitrine qui ne veut pas partir. Peinée par la situation, elle lit une nouvelle fois cet échange musclé rempli de mots regrettés, trop franc, trop douloureux. Elle y cherche une explication, une solution, mais en réalité, elle refuse d'affronter la vérité. Elle continue à faire l'autruche, comme elle le fait depuis des mois. Elle commence à regretter sa décision d'être revenue à LA, ou plutôt celle d'être partie plusieurs mois auparavant sur un coup de tête. Fuir, cette vie amoureuse trop complexe, s'était tout ce qui importait à l'époque, elle pensait que l'air frais de la Virginie et l'entrainement intensif autant physique, qu'intellectuel résoudrait tout ses problèmes. Mais au final, elle n'avait fait que reculer pour mieux sauter.

Loin de tous, sur son petit lit en Virginie entourée de ses condisciples, elle avait passé de nombreuses nuits à réfléchir. A vingt-cinq ans, elle avait besoin de faire le point, de reprendre sa vie en main et d'avancer. Elle s'était laissée entraver par trop de sentiments complexes, à sens unique, son coeur s'était peu à peu alourdi et elle n'en supportait plus le poids. La jeune Coleman ne se reconnaissait plus, elle était habitée par une noirceur qui dévorait peu à peu sa joie de vivre légendaire, elle se sentait happée au fond d'un gouffre avec seulement un aller simple en main. Alors c'était là-bas, en Virginie, qu'elle était allée retrouver la paix et remettre sa vie sur les rails avant qu'il ne soit trop tard et qu'elle n'arrive plus à remonter la pente. Loin de tout et surtout loin d'eux. Un moyen radical de panser ces blessures, de les oublier et de réapprendre à vivre en faisant ce qu'elle savait faire le mieux : se jeter corps et âme dans le travail et s’entraîner pour exceller dans son domaine afin de rendre son défunt père, fière d'elle. Du moins, l'espérait-elle. Déterminée à faire le vide dans sa vie, elle ne s'autorisait aucune rêverie et alors que le visage de Logan apparaissait derrière ses paupières closes à chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle inspirait fortement pour le chasser de ses pensées. Mais la nuit, lorsque son esprit était sans défense, une autre scène tout aussi douloureuse s'infiltrer dans ses rêves. Elle sentait encore la douceur des lèvres d'Alec posées sur les siennes, elle ressentait encore tout le désespoir et les non-dits que représentait ce baiser. Mais, le mal avait été fait. Ce simple contact avait réveillé des émotions et des sentiments longtemps refoulés, ceux qu'elle éprouvait pour le jeune Malone lorsqu'ils étaient encore que des adolescents. Cet amour jeune et aveugle qu'elle éprouvait pour lui et qui l'avait détruite. Malgré toutes ces précautions, l'espoir tel un poison insidieux s'était frayé un chemin jusqu'à son coeur, le polluant de rêveries destructrices, de faux-semblants. Plus d'une fois, elle avait songé à ce premier amour, plus d'une fois elle s'était surprise à lui écrire un message sur son téléphone avant de s'empresser de l'effacer. Car oui, loin de toute agitation, elle s'était mise à rêver d'une seconde chance pour tout les deux.

Alors oui, Lissa marquait un point. Les sentiments de Maxyne à l'égard d'Alec étaient toujours là. Ou du moins, la brune pensait encore en avoir. Mais en réalité, elle se raccroche à lui comme à une bouée de sauvetage, il est la matérialisation de son dernier espoir avant que le navire sombre. Son dernier rempart, un moyen malsain de détourner ses sentiments grandissant pour un homme marié, pour son partenaire, Logan. Dans un ultime effort, elle se convainc qu'Alec est la solution, elle l'avait aimé par le passé et quoiqu'on en dise, d'une certaine manière une part d'elle-même, l'aimera toujours. Elle ne sait pas à quoi elle s'attendait en revenant à LA quelques semaines auparavant, mais certainement pas à ce qu'elle considérait comme une trahison de la part d'une amie. Elle avait eu l'impression de se prendre un énorme coup de poing au creux de l'estomac, quand elle avait appris pour Lissa et Alec. Le genre à vous en couper le souffle. Ce qui lui faisait le plus mal s'était de voir cette toile d'espoir se fissurer peu à peu et la ramener brutalement à la réalité. Rien, il n'y avait plus que du néant dans cette relation qu'elle espérait ressuscitée. Malgré son absence le monde avait continué de tourner et la vie d'Alec Malone avait poursuivit son chemin jusque dans les bras de Lissa Crowley. Et ça, elle n'y pouvait plus rien.

Passant la journée à ruminer des pensées sombres et négatives, Maxyne s'emploie à défaire les nombreux cartons qui encombre encore le salon de son nouvel appartement. Un nouveau chez soi, pour une nouvelle vie. L'air maussade, elle se contente de picorer quelques céréales le midi afin de calmer son estomac noué, assise sur le comptoir de sa petite cuisine encore vide d'accessoires de cuisine et de produits rudimentaires. Ce n'est qu'en début de soirée qu'elle se décide à réagir. N'en pouvant plus de tourner en rond comme un lion en cage, elle attrape ses clés et son blouson avant de sortir précipitamment pour s'empêcher de faire marche arrière. Pendant son exil, elle s'est fait une promesse à elle-même et elle refuse de la briser aussi rapidement. Jamais plus, elle ne laissera sa vie s'écouler sans qu'elle n'intervienne. Elle refuse de n'être qu'une simple spectatrice, elle est prête à vivre, à assumer les conséquences et à tirer un trait définitif sur le passé, s'il le faut. Déterminée à s'expliquer, Maxyne traverse rapidement la ville pour rejoindre la salle de sport d'Alec, en espérant l'y trouver. Elle ressent cet étrange besoin de lui parler, de lui expliquer sa réaction, persuadée que Lissa est pu lui parler de leur conversation. Elle se refuse à camper le rôle de victime mais également celui de bureau. Elle ne veut pas qu'on la cantonne au rôle de l'ex jalouse et complètement dépressive. Non, elle est plus que ça, ou du moins l'espère-t-elle secrètement. D'un pas qui ce veut confiant, elle traverse la salle quasiment déserte à cette heure-ci, la nuit s'est installée sur Los Angeles laissant place à un ciel noir rempli de nuages. La brune se dirige tout droit vers le bureau du jeune Malone où elle ne tarde pas à l'apercevoir pencher sur des documents. Avant qu'il ne la remarque, elle s'efface de l'encadrement de la porte, pour respirer un bon coup une dernière fois et se donner une contenance. Nonchalamment, elle cogne de trois petits coup sec sur la porte déjà ouverte pour signaler sa présence, s'appuyant contre le chambranle de la porte. " Salut ! La salle est toujours ouverte pour une vieille connaissance " amorce-t-elle pour lancer la conversation, un petit sourire décontracté sur les lèvres. Avant qu'il ne dise quoique ce soit, elle s'avance et pose un six-pack de bière sur le bureau. " J'ai même amené le calumet de la paix ajoute-t-elle pour accompagner son geste. Elle espère ainsi désamorcer la bombe et montrer sa preuve de bonne foi au cas où Lissa ait parlé de leur engueulade. Légèrement mal à l'aise, elle rentre ses mains dans les poches de sa veste en cuir et commence à faire le tour de la pièce, observant les différents trophées exposés. " Alors, tu serais tenté par une petite séance sur le ring ? " commence-t-elle amusée, en boxant fictivement dans les airs de ses deux poings. " Je pourrais te montrer quelques mouvements que j'ai appris durant mon stage en Virginie. " Elle tente un nouveau sourire qui se veut sincère. Elle ne sait pas trop ce qu'elle attend de cette échange, de cette entrevue, malgré toute sa bonne volonté, elle recule le moment de la confrontation. Alors, pour se protéger, elle tente maladroitement l'humour. Maxyne attend calmement de voir la réaction d'Alec, s'il sera son ami ou son bourreau. Au fond, elle ne souhaite pas l'affronter, elle aimerait tellement lui rappeler de bons souvenirs et partager une soirée magique comme ils le faisaient autrefois quand ils buvaient du champagne sur les pelouses verdoyantes du parc après s'être échappés d'une de ses nombreuses soirées mondaines où ils n'avaient pas leurs places. Elle regrette ce temps, où ils étaient insouciants et surtout amis.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surferbabex3.lebonforum.com

Something always brings me back to you (alec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I go back to black.
» Trac(k)back sur Colorado
» Trailer - Battlefield 3 Back to Karkand
» Back-Up TOTAL
» Annulation de Back-Up ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum personnel de Carrie :: Welcome Home :: Ecrits :: Maxyne Coleman (Chloe Bennet)-