mon forum à moi pour mes tests personnels (code CSS, HTML) mais aussi graphisme et stockage de RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Funny roommate time (lucka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Admin
Messages : 348
Date d'inscription : 26/06/2012


MessageSujet: Funny roommate time (lucka) Mer 21 Juin - 15:57

Avant de partir, je passe faire un tour par la cave personnelle de mon oncle pour ramener quelques bouteilles à l’appartement. J’ai remarqué ce matin avant de partir que nous n’avions plus grand chose. Deux ou trois bouteilles de réserve encore, mais sans plus. Il faut vraiment que je me fasse une note pour acheter une étagère où entreposer des bouteilles et commencer une petite collection. Peut-être même que je pourrais la confectionner moi-même. Si seulement je prenais le temps. Ce serait bien de comble de me retrouver à sec niveau vin alors que je venais d’une famille de vignerons et que je bossais dans le même domaine. Je parcourus les longues étagères de mon oncle, cherchant quelques crus différents mais tout aussi bons les uns les autres. Je ressortis avec six bouteilles : trois rouges, deux blancs et un vin rosé. Je mis ensuite le cap vers Los Angeles, et plus particulièrement Echo Park, où j’habitais. Rien de prévu de soir, si ce n’est une soirée en tête à tête avec ma colocataire, Maxyne. Quelques semaines déjà que nous avions emménagé et depuis, nous faisions plus nous y croiser qu’autre chose. Pour éviter les bouchons de l’autoroute, j’avais pris pour habitude de me lever tôt et de rentrer tard. De son côté, avec sa formation, elle dit oui à tout en ce moment, histoire de se faire bien voir. Je crois qu’elle ne compte même plus les heures sup’ qu’elle fait. Je n’avais pas vraiment pris le temps pour elle, c’est vrai, mais je m’en étais rendu compte, alors je lui avais proposé cette petite soirée. En outre, nous avions des tas de choses à nous dire, surtout concernant ces dernières années passées loin de l’autre. Je cuisinerais, ou nous cuisinerions ensemble, peu importe, le principal étant que ce soit à la bonne franquette et qu’elle se sente à l’aise. Je me sentais bien dans cet appartement avec elle, je voulais que ce soit son cas aussi. Avec elle, je me sentais à l’aise. Elle me connaissait depuis l’adolescence, et nous n’avions jamais perdu contact, peu importe si nous laissions un mois, un semestre ou une année pour se recontacter. Quelque part, nous étions toujours liés l’un à l’autre, et ça me faisait du bien de sentir que j’avais encore une attache quelque part. Je fis un crochet par le supermarché du coin pour acheter quelques légumes frais pour le repas de ce soir ainsi que de la viande. Je n’étais pas sûr des goûts de la brunette, je choisis du poulet, c’était le moins risqué.

Je me garai dans le parking de l’immeuble et montai les quelques étages menant à mon appartement avec les courses dans les bras. Je déposai un sac sur le palier pour m’emparer de mes clés et ouvrir la porte. Maxyne, assise dans le divan à regarder la télé se tourna vers moi en entendant que j’arrivais. « J’y crois pas ! Tu as su dire non à des heures supplémentaires aujourd’hui ?! » Bien sûr qu’elle l’avait fait ! Cette soirée était prévue depuis quatre jours. Sourire aux lèvres, je m’approchai du canapé et me baissai pour lui faire la bise. Je jetai un rapide coup d’œil vers la télévision. C’était le moment des publicités, ça n’allait pas m’aider à découvrir le programme. « Qu’est-ce qu’il y a de prévu à la télé ce soir ? » demandais-je tout en me débarrassant de ma verste en cuir brune. Je déposai les bouteilles de vin sur le comptoir et rangeai les courses dans le frigo. Je n’avais pas faim pour le moment, je verrais avec elle quand elle voudra que je commence à tout préparer. Une fois que ce fut fait, je revins à elle et m’aperçut qu’elle avait une bière à la main qu’elle sirotait déjà depuis un petit temps. « Dépose-moi ça tout de suite ! » lâchais-je. Quel sacrilège. Pourquoi boire cette chose immonde alors que nous avons du bon vin en réserve ! Je levai les yeux au ciel, déçu par son choix. J’attrapai un grand verre de vin dans la vitrine et débouchai l’un des rouges que je venais de ramener. L’avantage avec le vin rouge, c’est qu’il n’a pas besoin d’être servi frais, la température ambiante lui va très bien. Je servis le nectar dans un verre, le laissai décanter un instant avant de le lui tendre. « Pour une fois, fais plaisir à tes papilles ! » Dis-je tout en lui faisant un clin d’œil. Je pris enfin le temps d’enlever mes chaussures et les rangeai dans un coin. Je pris mon propre verre et me dirigeai vers le salon. « Alors, comment était ta journée ? Pas trop crevée ? » Demandais-je, enfin attentif à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surferbabex3.lebonforum.com

Admin
Messages : 348
Date d'inscription : 26/06/2012


MessageSujet: Re: Funny roommate time (lucka) Mer 21 Juin - 15:58

Il est un peu plus de neuf heures du matin lorsque Maxyne franchit le pas de son appartement qu'elle partage avec son ami de longue date, Lucka. Elle est épuisée, vidée. Elle a passé la veille et une nuit entière à surveiller depuis un appartement miteux, deux malfrats qui sont dans les radars de la police. Le comble? C'est qu'avec Jackson son supérieur, ils ont failli se faire pincer quand ils ont tenté une excursion à l'intérieur du repaire des criminels afin d'y placer des micros et les mettre enfin sur écoute. Son estomac sous le coup d'émotions fortes a fait les montagnes russes pendant des heures. Tout ce stress et cette tension l'ont vidé de toute énergie. Puis, comme d'habitude, en présence de Jackson, elle est toute chose, elle perd ses moyens. En face de cet homme marié, son coeur se met à battre à tout rompre. Sans demander son reste, elle s'allonge sur son lit encore vêtue et ne tarde pas à s'endormir.

Elle n'est réveillée que bien plus tard au beau milieu de l'après-midi par la chaleur. Elle est en sueur, mais elle se sent suffisamment reposée pour à nouveau braver les interdits. Mais, elle n'en fait rien, elle ne retourne pas au commissariat, elle reste tranquillement dans son petit appartement à attendre le retour de son colocataire. Comme lui rappelle le post-it collé sur le frigo, elle tiens sa promesse, ce soir elle ne travaillera pas. Au contraire, elle est plus qu'impatiente de passer la soirée avec Lucka en tête à tête. Ils ont tellement de choses à se raconter. Elle se dirige vers la salle de bain, slalomant entre les cartons qu'elle n'a pas encore eu le temps de déballer. Elle se fait la promesse pour la énième fois de tenter d'être moins bordélique. Se glissant dans la douche, elle laisse l'eau couler le long de ses formes, elle apprécie la sensation de l'eau sur son corps endolori. Elle se sent bien, apaisée. La jeune Coleman se rend surtout compte qu'elle a eut beaucoup de chance de croiser Lucka quelques semaines auparavant et qu'en plus de cela, il cherchait un nouvel endroit où se loger, tout comme elle. Elle ne pouvait pas rêver meilleur colocataire. Vêtue d'un petit débardeur blanc et d'un jogging épousant parfaitement ses hanches, elle se cale devant la télé, une bière à la main. Elle apprécie la fraîcheur de la boisson et commence à zapper. Elle se rend vite compte qu'elle n'a pas regardé la télé depuis une éternité, les programmes lui sont tellement inconnus.

Lovée dans le canapé, une bière à la main, son attention est attirée par le cliquetis des clés dans la serrure. La tête de Lucka ne tarde pas à apparaître et le reste de son corps à suivre. Il a les bras chargés de courses, une excellente idée, elle meurt de faim. Elle lui lança un petit sourire satisfait quand il mit en avant les efforts qu'elle avait fait. Une promesse est une promesse. " Et oui, tu as vu ce que je suis capable de faire pour tes beaux yeux " plaisante-t-elle. Elle lui dépose un baiser sur la joue quand il lui fait la bise et le suit jusqu'à la cuisine prenant une nouvelle gorgée de sa bière, trop curieuse de voir ce qu'il a acheté. Elle jette un rapide coup d'oeil à l'intérieur du paquet alors qu'il se débarrasse de sa veste. Des légumes et du poulet, enfin un repas équilibré, mais elle espère qu'il est plus doué en cuisine qu'elle. Elle n'a jamais le temps de se mettre derrière les fourneaux et elle n'a jamais connu de moment complice mère-fille à faire de la pâtisserie, comme le font toutes les petites filles. Alors elle est une piètre cuisinière, mais elle n'a jamais manqué d'enthousiasme devant un nouveau défi. Il s'active à ranger les courses alors qu'elle scrute le programme télé, les coudes appuyés sur le comptoir. " Et bien en fait, y a pas grand chose, ce soir. " Elle fait la moue, légèrement déçue. " Alors je crois que ce sera les Experts à Manhattan. A moins que tu te laisses tenter par Danse avec les stars. " Elle laisse un petit rire s'échapper d'entre ses lèvres, elle a du mal à voir un homme tel que Lucka regarder de tel programme. Elle aussi n'est pas du genre à regarder des émissions de télé-réalité, mais elle se dit que ça pourrait être amusant. Elle s'apprête à boire une nouvelle gorgée de sa bière lorsque le jeune homme la fait sursauter et lui arrache presque la bière de la main. Il lève les yeux au ciel, tandis qu'elle grimace quand il commence à déboucher une bouteille de rouge. Elle se rend compte qu'ils sont tout les deux très différents, mais c'est ce qu'elle aime chez Lucka, son intelligence, le fait qu'il soit plus raffiné alors qu'elle a parfois l'impression d'être une américaine moyenne, malgré la richesse de sa mère. Elle a été élevé par son père à la bière et aux hamburgers. Alors, elle aime quand Lucka lui fait découvrir son monde, qu'il lui fait partager son expérience, son vécu. Il la tire par le haut, il lui offre tellement sans le savoir. Elle ne lui a jamais clairement dit, mais elle est tellement heureuse d'avoir retrouvé cet amour perdu d'adolescence. Parfois, elle se demande comment aurait pu être sa vie, si son père n'était pas mort et si elle n'avait jamais vécu avec sa mère. Ils auraient peut-être pu avoir une relation plus construite tout les deux. Elle tire un verre à elle, lui lançant un sourire timide. Elle ne sait jamais sentie digne de ce liquide si précieux, cette boisson qu'elle associe à sa mère et à la bourgeoisie. Alors, elle se contente d'imiter le jeune Hopkins, faisant tournoyer le liquide dans le verre afin d'en dégager les arômes. " Et bien aujourd'hui j'ai eu la chance de me détendre un peu. Faut dire qu'il me devait bien ça. Je suis rentrée à neuf heures ce matin, après avoir passé toute la journée d'hier et la nuit à surveiller un appartement. Je me suis endormie comme une masse en rentrant. " Elle lâche un petit soupir, amusée, et s'installe à nouveau sur le canapé auprès de son colocataire. " Et si tu m'expliquais comment ça marche? Afin d'apprécier ce vin au maximum. Apprends-moi... " Elle porte le verre à son nez essayant de détecter les arômes qui se dégagent du vin, elle est totalement novice dans l'art de la dégustation, mais elle ne demande qu'à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surferbabex3.lebonforum.com

Admin
Messages : 348
Date d'inscription : 26/06/2012


MessageSujet: Re: Funny roommate time (lucka) Mer 21 Juin - 15:58

À peine ais-je passé la porte de l’appartement que la vision de Maxyne en tenue décontractée égaille ma journée. Il faut dire que ce n’était pas très dur en ce moment, puisque rien ne pouvait être pire que ma situation avec mon petit frère. Je soupirai en pensant à lui et aux récents évènements mais me concentrai sur la colocataire pour ne pas broyer du noir. Elle joua les curieuses en regardant le contenu de l’un des sacs. Son sourire me confirma que j’avais fait un bon choix. À ma demande, elle vérifia ensuite le programme télévisé, bien que j’espérais que nous n’allions pas rester plantés là à regarder la télévision sans se parler pour notre première soirée à deux. « Et bien en fait, y a pas grand chose, ce soir. Alors je crois que ce sera les Experts à Manhattan. À moins que tu te laisses tenter par Danse avec les stars. » Je fis mine de réfléchir alors que le choix était tout fait. « Va pour Danse avec les stars, sinon tu vas encore te prendre pour l’enquêtrice vedette des Experts. » Oui, cette petite pique lui était destinée. Soirée off = décrochage. Pas besoin d’une émission policière pour qu’elle replonge, et puisqu’il ne s’agissait pas de quelque chose de `sérieux´ nous n’étions pas obligés de rester accrochés à l’émission pour la comprendre. Je finis par lui arracher sa bière, limite outré, et m’installai à ses côtés avec deux verres de vins. Un vin rouge que je savais délicieux. Je l’écoutai d’une oreille attentive m’expliquer sa journée, qui avait été de tout repos. Un repos bien mérité comme elle le disait, après la nuit –et même la semaine– qu’elle avait passée. Si je ne savais pas qu’elle s’acharnait autant au boulot, je l’aurais prise pour une vraie marmotte. Elle me surprit ensuite en me demandant de lui expliquer comment apprécier au mieux les arômes d’un vin de cette qualité. Je levai un sourcil avant de me tourner face à elle, une jambe pliée sur le canapé, le coude du bras tenant mon verre posé sur le rebord supérieur. « Tout d’abord, il faut commencer par trinquer ! » Et ce n’était pas l’une de mes règles, mais bien une tradition. Je repris aussitôt « Alors trinquons à … à notre première vraie soirée entre colocataires, et à la personne qui a inventé cette superbe émission ! » Dis-je en riant et en pointant mon verre vers la télévision qui diffusait Danse avec les stars. Je la regardai dans profond de ses yeux noisette et nos verres s’entrechoquèrent. « Après, c’est simple, tu le regardes … » J’écartai mon verre, pas trop loin, le penchai et inspectai sa couleur, son aspect et sa densité. Maxyne, en bonne élève, imita mes gestes alors que je faisais pencher le verre légèrement. Je souris à nouveau. « Mais je me doute que pour toi, simplement le regarder ne t’avance pas et ne va pas te permettre de le juger. » Si pour moi il se révélait être dense et assez collant sur les parois du verre pour être à bonne maturation, pour elle, il lui disait simplement qu’il était d’un bordeaux foncé et liquide. « Alors la prochaine étape est qu’il faut le sentir. Ça va te permettre de savoir s’il est bouchonné ou non. Je ne saurais pas te décrire l’odeur, mais si ça t’irrite les narines, c’est qu’il n’est pas bon. » J’approchai mon verre de mon nez et humai son nectar. Un vin bouchonné sent un peu le moisi, mais c’est loin d’être le cas ici. Une dizaine d’odeurs différentes entrèrent en moi alors que mon esprit essayait de déceler les arômes composant le vin. Mais je n’étais pas là pour ça. « Dernière étape : la dégustation. Une petite gorgée suffit, mais il faut prendre le temps de faire balader le vin dans toute ta bouche avant de l’avaler. Ce n’est que comme ça que tu en sentiras tout le nectar. » Je me mis à exécution et tournai lentement ma langue dans ma bouche pour que le vin arrive sur mon palais, mes gencives, mes joues … « Comment tu le trouves ? » demandais-je, attendant son ressenti. Conscient qu’elle ne pouvait apprécier la chose de la même manière que moi, j’espérais tout de même qu’elle en apprécierait plus le goût que celui de la bière. J’étais toutefois déjà pleinement satisfait qu’elle s’intéresse à cet univers, à mon univers. Cependant, je n’étais pas là pour prolonger ma journée de boulot, bien que parler vins soit une passion pour moi, je n’étais pas là pour monopoliser la parole à ce sujet. Je tournai mon regard une seconde vers l’émission qui nous renvoyait des images des semaines précédentes. « Tu serais assez souple pour faire ce genre de chose, toi ? » Personnellement, la souplesse n’avait jamais été mon fort, ni même la danse, même si grâce à Charlie, je connaissais certaines bases.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surferbabex3.lebonforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Funny roommate time (lucka)

Revenir en haut Aller en bas

Funny roommate time (lucka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» problème life time map updater
» Critique : It's Kind of a Funny Story
» Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER
» MAC : BBOX / Disque dur / time capsule / time machine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum personnel de Carrie :: Welcome Home :: Ecrits :: Maxyne Coleman (Chloe Bennet)-