mon forum à moi pour mes tests personnels (code CSS, HTML) mais aussi graphisme et stockage de RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Camryn Rosendale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Admin
Messages : 348
Date d'inscription : 26/06/2012


MessageSujet: Camryn Rosendale Ven 8 Mai - 12:17


Camryn, Elyon Rosendale
love doesn't have to hurt...
(c) crédit
prénom(s) + Camryn, Elyon.
nom + Rosendale, le nom de famille de son patriarche.
âge + 25ans.  
lieu et date de naissance + Monterey , le 29 Novembre 1989.
origines + russes de par sa défunte mère.
nationalité + américaine.
orientation sexuelle + Hétérosexuelle, elle aime les hommes, les vrais. Elle les aime un peu trop même. Si elle devait choisir une fille se serait Kate, sa meilleure amie, celle en qui elle a une totale confiance.
emploi/étude + Elle a fait une école de stylisme pendant 3 ans et depuis le lycée, elle a commencé à faire ses propres créations sur la vieille machine à coudre de sa mère. Elle est désormais la styliste personnelle de Kate, meilleure amie et actrice, mais surtout elle possède une petite boutique de vêtements dans le centre-ville où elle peut vendre ses créations.
statut civil + Compliqué. Mais il semble que les frères Whitaker ait réussi à se frayer un chemin jusqu'à son coeur. Alors qu'elle commençait à panser ses blessures et à passer à autre chose, son âme-soeur est revenu d'entre les morts.
qualités/défauts + amicale - franche - têtue - jalouse - possessive - drôle - courageuse - aventurière - perfectionniste - passionnée - bosseuse - rancunière - sociable- impulsive - sensible derrière sa carapace.
groupe + Days after days.

All about me

DEPUIS COMBIEN DE TEMPS ES-TU A MONTEREY ? + J'y suis depuis toujours, j'y suis née, j'y ait grandi et bien que je sois partie quelques fois pour le travail et les études, je suis toujours revenue. Je m'y suis même enracinée un peu plus en ouvrant ma petite boutique de vêtement au centre-ville, renonçant ainsi à parcourir le monde pour rencontrer les plus grand couturiers.
QUE PENSES-TU DE MONTEREY + J'ai toujours aimé Monterey, c'est ma ville natale. J'ai de la chance d'être née dans cette ville paisible avec un doux climat plutôt qu'ailleurs. J'aime me balader dans ces rues que je connais par coeur, aller manger encore & encore dans mon restaurant préféré et sortir le soir avec mes amis dans notre bar favori.
CROIS-TU AU DESTIN ? + A vrai dire je ne sais pas trop. J'ai un peu du mal à croire que tout est prévu d'avance et quoique l'on fasse, il n'y aura qu'une issue possible, j'aime être responsable de mes choix, de mes actes. Et pourtant, il y a des rencontres qui comptent plus que d'autres, des moments magiques ou tragique qui nous arrivent et cela sans qu'on est rien demandé. Alors en définitive je crois surtout au coup de chance.
COMMENT DÉCRIRAIS-TU TES JOURNÉES ? + Bien que j'aime avoir certains repères, je dois dire que je ne prévois pas à l'avance mes journées. Certes je dois travailler tout les jours à la boutique mais je fais un peu ce qu'il me plait sans me poser trop de question. J'aime être libre, avoir le choix.
15 CHOSES A SAVOIR SUR MOI + Sa mère est décédé d'un cancer alors qu'elle n'avait tout juste 6 ans. Son père s'est remariée à une femme deux ans après et a hérité de deux chipies comme demi-soeurs + Elle a toujours été en conflit avec son père, elle a tout fait pour quitter le domicile familiale le plus tôt possible. Elle s'est sentie étouffée au sein de cette famille recomposée. + Depuis toute petite, elle s'intéresse à la mode, elle aime connaitre les dernières tendances et les flop. Elle a commencé à faire ses premières créations à l'adolescence avec la vieille machine à coudre de sa mère. Sa meilleure amie Kate voulait bien être son cobaye et porter ses premières créations. + Elle a fait une école de stylisme pendant 3ans. Durant cette période, elle a connu grâce à Kate, les plus grands couturiers et gagner en notoriété. L'argent qu'elle a mis de côté, lui a permis d'ouvrir sa boutique il y a deux ans. C'est sa petite fierté. + Elle ne raffole pas du café et préfère le thé, elle a tout un placard rempli de différentes infusions. + Elle est allergique aux fraises + Enfant, elle faisait de la gymnastique, mais désormais elle préfère la boxe, elle y va deux fois par semaine, ça lui permet de se défouler, d'évacuer son trop plein d'énergie et de réfléchir + Fan de mode, elle est toujours bien habillé et son dressing est immense. Elle aime accorder ses chaussures et son sac à main à ses tenues. + Malgré tout, elle est aventurière et n'hésitera pas à grimper aux arbres juste pour suivre les garçons. + Elle est très vive et dynamique, elle aime s'amuser et rire, elle est même parfois enfantine, c'est pourquoi elle n'a honte de rien. + Depuis qu'elle s'est prise une cuite à la téquila, elle ne supporte plus cet alcool. + Elle adore manger, c'est une vraie gourmande. Elle a un petit faible pour la nourriture asiatique et heureusement pour elle, elle élimine très bien tout ce qu'elle ingurgite. + Elle est une véritable sérivore, depuis qu'elle habite seule, elle regarde souvent sa série du moment avec un bon verre de Chardonnay. C'est sa façon de se relaxer et puis, elle n'a pas assez de temps pour un film. + Elle aime la pluie, gamine elle adorait courir dans l'herbe mouillée + Afin de s'organiser et respecter les délais qu'on lui impose elle fait souvent des listes. Le plus souvent elle les colle sur son frigo + Elle a un petit chat dans son appartement, il lui tient compagnie, il s'appelle Oréo, à cause de ses tâches blanches et noires. + Dans sa vie, elle n'a eut que très peu d'histoires d'amours, il faut dire qu'elle a toujours eu du mal à se sortir Roman de la tête et pourtant, la majeur partie de sa vie, il a été à des milliers de kilomètres d'elle.  


Behind the screen

PRÉNOM/PSEUDO + Carrie (Caroline). AGE + 24ans dans deux semaines (je me sens vieillir Arrow). FRÉQUENCE DE CONNEXION Un peu tout les jour, normalement mais les RPs, un à deux fois par semaine selon les disponibilités  :danse: . OÙ AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM + Je suis une VIP moi :2emu: . SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ + inventé. Avec ma super acolyte, untamed heart  :lunettes: SECRET + [] envoyé [x] en recherche ACCEPTES-TU QUE LA ROUE DU DESTIN INTERVIENNE DANS TES RPS + [ :applause: ] oui [] non DERNIER PETIT MOT + Je vous aimes d'amour tout chaud  :fun: , et encore plus Roman  :2emu:

Code:
[b]PHOEBE TONKIN[/b] + camryn rosendale



Dernière édition par A. Blue-Lennon Fitzgerald le Ven 8 Mai - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surferbabex3.lebonforum.com

Admin
Messages : 348
Date d'inscription : 26/06/2012


MessageSujet: Re: Camryn Rosendale Ven 8 Mai - 12:18

If you don't wanna love me Then I'll find somebody else who will
Find another kind of thrill Find another way to fill this loneliness

La porte de la maisonnette claqua bruyamment. Les cheveux relevés en une queue de cheval et les larmes aux yeux, la petite Camryn tout juste âgée de 8 ans traversa le jardin précipitamment avant de refermer le portail derrière elle. Elle entendit au loin son père lui intimant de revenir, mais il était trop tard, elle se refusait à arrêter sa course folle. Essoufflée, elle s'installa à l'ombre d'un platane, la tête dans les genoux, reniflant bruyamment. Elle était partie en plein milieu du repas, ne supportant plus les mensonges de sa nouvelle demi-sœur l'accusant à tord et à travers de lui tirer les cheveux. Et quoi qu'elle répliquait son père ne  prenait jamais sa défense. Elle se sentait étouffée dans cette nouvelle famille recomposée, elle qui était fille unique, se retrouvait être la fille du milieu, l'étrangère, l'incomprise. Son père semblait enchanté de sa nouvelle vie, de ce déménagement et de ce nouveau mariage en perspective. Camryn s'essuya les joues, elle pensa à sa défunte mère, elle lui manquait plus que tout. Mais elle devait être forte. Elle se releva, essuya les traces de terre sur son pantalon avant de partir à la découverte de ce nouveau quartier. Elle n'avait aucune envie de retourner à la maison et affronter la colère de son père et encore moins le regard noir de sa futur belle-mère. Elle finit par atterrir devant un parc verdoyant, les habitants du quartier avaient profité de cette magnifique journée pour sortir, certains promenaient leurs chiens, d'autres avaient amené de quoi pique-niquer. Une balle roula jusqu'à ses pieds et elle la ramassa. Un petit garçon à peine plus âgé qu'elle, couru vers elle jusqu'à arrivée à sa hauteur. La petite brune, sourit et lui tendit son ballon. " Merci. " Le garçon lui rendit son sourire et commença à repartir en direction d'un second enfant. Finalement, il se retourna " Au fait, je m'appelle Liam, tu veux venir jouer avec mon frère et moi ? " . Un nouveau sourire plus large illumina le visage de la jeune fille, elle acquiesça de la tête avant de courir vers le garçon et de lui prendre la balle " Viens l'attraper !" le taquina-t-elle en laissant échapper un petit rire. Peu importait la punition qu'elle allait endurer le soir même pour avoir causer une frayeur à son père en s'échappant, cela valait la peine. Elle s'était fait des amis aujourd'hui. Des amis qui la suivrait tout au long de sa vie et qui lui procureraient joie, tristesse mais aussi amour.

Set me free, Leave me be.
I don't wanna fall another moment into your gravity
Here I am and I stand so tall, just the way I'm supposed to be.

"Alors tu n'es pas chez les Whitaker, aujourd'hui ?" demanda Kate tout en récupérant les deux cafés à emporter au coffee shop du coin. La rouquine tendit son café à la vanille à Camryn qui la remercia. " Non je les laisses tranquille aujourd'hui. Leur père est... mort. Alors ils font leur deuil. J'étais à l'enterrement hier. " Les deux adolescentes passèrent le pas du café prête à se balader dans les rues. " Oh, je suis désolée de l'apprendre. C'est vraiment triste de perdre un de ses parents si tôt. " La brunette hocha la tête, elle ne le savait que trop bien. Cependant, elle ne laissa pas la tristesse s'emparait d'elle, elle devait rester forte pour Liam et ... Roman. Elle savait que leur père comptait plus que tout pour eux, à chaque fois qu'il rentrait du front, c'était une immense célébration. Il avait toujours été adorable avec Camryn, c'était vraiment un grand homme, presque comme un deuxième père pour elle. D'ailleurs, Camryn passait la majeure partie de son temps chez les Whitaker. Avec le temps, la situation ne s'était pas améliorée à son domicile, ses demi-soeurs accaparaient toute l'attention des parents, alors elle avait trouvé une famille plus aimante ailleurs. Sortant de ses pensées, elle sourit à son amie. " Et puis, je ne pouvais pas résister à une journée shopping avec ma meilleure amie! " Kate passa son bras sous celui de son amie "Alors allons dans cette boutique que tu aimes tant, je suis sûre qu'on trouvera une tenue parfaite pour le bal du lycée qui fera craquer tout les garçons " Camryn roula des yeux et rougit légèrement avant de se laisser entrainer par son amie au coeur du centre-ville.

La brunette se tenait au milieu du salon des Whitaker, elle avait relevé ses cheveux qu'elle avait parsemée de fleurs blanches. Elle lissa une nouvelle fois sa robe de bal, alors qu'elle attendait Liam. Il devait être son cavalier pour la soirée au lycée. Depuis cette rencontre au parc Camryn et Liam étaient inséparables et bien que Kate ne cessait de lui répéter qu'il la dévorait des yeux, Camryn se refusait à le croire. Roman fit son entrée dans le salon et fut surpris de croiser Camryn. Elle lui décocha son plus beaux sourire et son coeur s'embrasa. " J'attends Liam, il y a le bal du lycée ce soir " se justifia-t-elle. Le rouge commençait à lui monter aux joues, elle espérait qu'il ne remarquerait rien. Quand elle le voyait, elle ressentait toujours la même chose, elle se sentait soudainement maladroite et si ... insignifiante. D'ailleurs, elle se sentait honteuse d'avoir mentionné le lycée, de lui avoir rappelé que ce n'était qu'une gamine, tandis que pour lui c'était une époque révolue. "En tout cas, il a bien tord de te faire attendre, tu es ravissante." Répondit-il sans pouvoir cacher son admiration. Elle se sentit davantage rougir et le remercia. Elle se força à regarder ailleurs et à ne pas se perdre dans le bleu de ses yeux. Pourtant, elle sentait le sien parcourir ses courbes, il s'approcha d'elle et s'empara du collier qu'elle tenait dans les mains avant de lui intimer de se retourner. Elle obéit sans rien dire, elle sentie le contact de ses mains sur sa peau alors qu'il refermait le collier sur sa nuque dénudée, lui procurant des frissons qui se diffusèrent sur l'ensemble de son épiderme. Elle releva ses grands yeux noisettes vers lui et souffla un merci. Le regard qui se lançait était intense. Elle aimait plus que de raison le sentir près d'elle. C'est à ce moment là que Liam décida de faire son entrée, installant par la même occasion une gène entre Camryn et Roman, comme s'ils avaient été pris sur le fait. Mais Liam était trop aveugle pour le voir, alors il se contenta de complimenter son amie et de l'escorter jusqu'à la sortie, heureux de l'avoir à son bras. Avant de franchir le pas de la porte, Camryn lança un dernier regard en arrière, mais le brun était déjà parti, envolé dans le dédale de la maison. Déçue, elle se concentra sur la fête à venir. Elle se convainquit que son esprit lui avait encore joué des tours et qu'elle ne se faisait que des fausses idées... Comment un homme comme lui pouvait-il s'intéresser à une gamine comme elle. Quoi qu'il en soit, il lui avait fait un compliment et ça c'était une victoire.

Cause trying not to love you only goes so far trying not to need you is tearing me apart
And I just keep on trying but I don't know what for 'Cause trying not to love you only makes me love you more

L'adolescente n'arrivait pas à trouver le sommeil. Elle ne cessait de se retourner, troublée. La nouvelle était tombée quelques semaines auparavant, Roman souhaitait suivre les traces de son père et s'engager dans l'armée. Depuis, elle craignait pour sa vie, elle en avait même perdue l'appétit. Au fond elle tenait beaucoup à lui, il faisait partie de sa vie depuis qu'elle était enfant. Au fond, il avait toujours été là pour elle, il veillait sur elle, comme une soeur... Non pas comme une soeur, une amie. Elle sortie du lit et enfila ses chaussons. Elle avait besoin d'évacuer l'énergie qu'elle avait en trop. Elle n'arrivait pas à se résoudre à le laisser partir. Et pourtant, il prenait l'avion demain pour le Texas. Bien évidemment, elle faisait partie du cortège qui l'y conduisait. Elle descendit dans la cuisine des Whitaker et se servit un grand verre d'eau. Dans le réfrigérateur, il restait encore les restes du repas de la veille en l'honneur de Roman. Elle fut tenté de prendre une part de gâteau mais une ombre derrière elle la fit sursauter. C'était Roman. Il rit en la voyant bondir ce à quoi elle répondit par une tape sur l'épaule avant de s'asseoir sur un des tabouret de la cuisine. Il avait toujours pris plaisir à lui faire peur quand elle faisait des soirées films d'horreur et pop-corn avec Liam. " Toi non plus tu n'arrives pas à dormir ? "commença-t-elle. Il répondit par la négative avant de croquer dans une pomme. Elle tira nerveusement sur le tee-shirt qui lui servait de pyjama, bien qu'il appartenait à Liam et qu'il lui arrivait presque aux genoux, elle se sentait vulnérable, à découvert. Quand à lui, il avait l'avantage d'être un garçon et de pouvoir se balader sans tee-shirt, exhibant sa musculature. Chacun était perdue dans ses pensées, il se concentrait sur la lune haute dans le ciel, tandis qu'elle fixait son verre d'eau, se mordillant nerveusement la lèvre. Elle le sentait si près et à la fois si loin de lui... " Tu es sûr de vouloir faire ça ? " demanda-t-elle brusquement le tirant de ses pensées. Elle avait besoin de savoir, d'être certaine qu'il n'y avait rien qu'elle ne pourrait faire pour qu'il reste près d'elle. Il s'approcha d'elle, la mine déterminée. " Oui, Camryn. Il le faut. Je suis sûr de mon choix " Elle soutint son regard un instant, retenant les larmes qui voulait monter. C'était certainement leur dernier moment avant un long moment et elle voulait en profiter. S'il lui avait laissé le choix, elle serait rester à parler avec lui jusqu'au petit matin. Mais quand ils étaient ensemble, ils ne parlaient pas. Ils se contentaient de se jeter des regards en biais et de se dire pleine de phrases lourdes de sens. C'était un lien spécial, magique. Celui qui vous donne des ailes, qui vous rassures et en même temps qui vous fait si mal. " Tu devrais retourner dormir Cam', on se lève tôt demain " Elle hocha la tête, bien qu'elle n'avait aucune envie de remonter. " Bonne nuit " soupira-t-il accompagné d'un petit sourire avant de se diriger vers les escaliers. Elle le rattrapa et se saisit de son bras. " Attends! " l'arrêtas-t-elle. Surpris il lui fit face. " Tu promets que tu m'écriras ? " le supplia-t-elle. Il sourit, attendri. " Bien sûr " murmura-t-il avant de se pencher et de déposer un tendre baiser sur son front. " Prends soin de toi, gamine " Son pouce caressa doucement sa joue, en un geste rapide et futile avant qu'il ne monte les escaliers. Elle resta en bas, coite, se touchant la joue là où ses doigts étaient auparavant, un sourire flottant sur les lèvres. Elle rejoignit son lit et se recoucha apaisée. Elle passa en boucle cette scène dans la tête et s'endormit heureuse. Il avait toujours été distant avec elle et parfois, il avait ses petits gestes, ses petites attentions qui la faisait vibrer.

You're the light, you're the night You're the color of my blood
You're the cure, you're the pain You're the only thing I wanna touch
Never knew that it could mean so much

Les mois s'écoulaient, puis les années. Camryn finit le lycée et fut diplômée. Grâce à sa motivation et sa volonté, elle fut reçut à Los Angeles dans une école de stylisme, dans laquelle elle étudia pendant 3ans. A cette époque, elle suivait son amie et actrice Kate à toutes les soirées mondaines. Elle se faisait un nom, rencontrait les plus grands couturier, participer à des défilés de mode comme apprentie. Elle vivait sa jeunesse. Cependant, elle ne manquait jamais une lettre, ni une permission pour revoir Roman a Monterey. Elle m'était ses économies de côté, juste pour passer quelques moments avec lui. Quant à lui, il s'arrangeait au possible pour rentrer quand elle pouvait s'octroyer une semaine de vacances. Ils ne se le disaient pas directement, mais chacun savait les concessions que faisait l'autre. Au fil des lettres, Roman s'était ouvert à elle. Il se révélait beaucoup plus bavard. Il lui racontait parfois les horreurs de la guerre, il lui disait qu'elle l'aidait à tenir le coup. Quant à elle, elle lui racontait ses joies et ses peines, il était comme un confident, un conseiller. Il n'y avait que des garçons qu'elle ne lui parlait pas. Elle n'avait pas envie qu'il sache, elle se sentait honteuse.

Elle venait de fêter son 22ème anniversaire, son père venait de se faire opérer d'un cancer. Rien de grave, mais malgré tout leurs désaccords, elle avait décidé de rentrer pour être auprès de lui. Et puis, Monterey lui avait manqué. Les vacances ne suffisaient plus, elle voulait renouer avec le passé et s'enraciner, elle était lasses de LA et de sa vie mouvementée. Alors, elle travaillerait à distance pour les couturiers. Avec les primes qu'elle avait obtenu et sa nouvelle notoriété, elle avait pu se permettre de louer ce local cosy en centre-ville. Sa petite perle, sa future boutique de prêt à porter. Les préparations n'étaient pas finis. La boutique ouvrait dans un mois, papiers peints et portants étaient encore à placer. " Non, je vous ai dit qu'il me les fallait demain. L'entrepreneur passe Lundi pour les finitions. Oui, merci. Au revoir " Elle raccrocha son téléphone, exaspérée. Personne ne prenait au sérieux une jeune femme de 22ans. Elle alla donner quelques directives aux travailleurs avant d'être interrompu par une voix qu'elle ne connaissait que trop bien. " Et bien, on dirait que tu es devenue une véritable femme d'affaires. " Son sourire s'illumina, il était là en face d'elle. Elle courut dans ses bras, heureuse de le revoir. Ses yeux pétillaient de malice. " Pourquoi, ne m'as tu pas dit que tu rentrais? " " Je voulais te faire la surprise. Quoi tu n'es pas contente de me voir ? " Elle lui administra, une tape sur l'épaule, qu'il était bête, bien sûr qu'elle était heureuse de le revoir. Elle aurait juste aimé être plus présentable. Son téléphone sonna, ce qui la fit soupirer, on ne lui laisser jamais de répit. Elle lui lança un regard désolée. " Les choses sont un peu folles aujourd'hui, mais demain soir, un repas chez moi, tenté ? Tu verras mon nouvel appartement. " Il hocha la tête en signe d'approbation, il ne pouvait rien lui refuser. " Fantastique " ajouta-t-elle, avant de répondre au téléphone. Elle lui fit un signe de la main, alors qu'il franchissait la devanture, ce à quoi il répondit par un clin d'oeil.

Camryn se réveilla, elle s'étira heureuse. Elle avait l'impression que la soirée d'hier n'était qu'un rêve. Mais non, il était là, près d'elle. Elle leva son regard noisette vers lui et se blottit contre lui un peu plus. " Bonjour vous " murmura-t-elle avant de déposer un tendre baiser sur ses lèvres. Elle n'avait plus envie de le laisser partir maintenant. Elle entrelaça ses doigts aux siens. Elle se souvenait de la soirée d'hier, elle avait passé des heures à s'apprêter. Elle avait tenté de cuisiner mais, elle avait tout brûlé, alors elle pensait l'amener dans un petit restaurant du coin. Mais, elle n'en eut pas l'occasion. Il lui avait avouer ses sentiments, sentiments qu'elle partageaient depuis bien longtemps. Ses mains avaient pu parcourir son corps comme toutes les filles avant elle, qu'elle jalousait. Elle n'avait pas gardé ses vêtements longtemps et ils avaient préféré se faire livrer chinois, afin de rattraper le temps perdu et rester collé l'un à l'autre toute la nuit. De bonne humeur, elle se détacha de lui et enfila la chemise de son homme par dessus ses sous-vêtements. " Tu as faim ? Des pancakes pour le petit déjeuner ça te tente ? " Il attrapa sa main pour l'attirer à lui et la faire asseoir. " Oui, mais plus tard " susurra-t-il avant de s'emparer de ses lèvres passionnément.  

What hurts the most was being so close And havin' so much to say
And watchin' you walk away And never knowin' what could've been
And not seein' that lovin' you Is what I was trying to do

" Mon coeur, je vais devoir te laisser. Mon avion décolle dans 2H. On se parle la semaine prochaine " Elle envoya un baiser en direction de l'ordinateur avant d'étreindre la visioconférence sur skype. Cela faisait maintenant presque trois ans que les deux amoureux étaient ensemble. Peu de personne était au courant de cette relation longue distance qu'elle entretenait avec l'homme de sa vie. Elle avait toujours été secrète. Quant aux quelques amies au courant de sa situation, elles ne cessaient de lui répéter qu'elle gâchait sa jeunesse, qu'elle était idiote de se lancer dans une telle relation. Mais elle s'en moquait. Ils tenaient bon. Elle avait trouvé le moyen de supporter son absence : le travail. D'ailleurs, elle s'était permis une semaine de vacances pour rejoindre son amie Kate à Casablanca. Elle pourrait y prendre le soleil et se reposer. Elle entendit le klaxon à l'extérieur, elle attrapa ses valises et ses clés, avant de quitter sa maisonnette. Elle avait laissé son appartement du centre pour une maisonnette dans un quartier plus calme. Elle salua Liam de la main, qui vient l'aider à mettre ses valises dans le coffre. Il s'était proposé pour la conduire à l'aéroport. Depuis qu'elle sortait avec Roman, elle avait pris peu à peu ses distances, ce qui ne l'empêchait pas de le voir tout de même. Elle ne voulait pas le faire souffrir, elle voyait la façon dont il la regardait, les opportunités qu'il saisissait rien que pour la toucher. Il aurait été simple de lui dire qu'elle était avec son frère. Mais elle n'en avait rien fait.

Sa semaine auprès de sa meilleure amie passa très vite. Elle rentra tard, au beau milieu de la nuit et se posa sur le canapé, exténuée par les heures de vol. Elle ralluma son Iphone qui n'avait plus de batterie depuis deux jours. Elle remarqua qu'elle avait de nombreux appels en absence de Liam et consulta son répondeur. " Camryn, c'est moi... Rappelles-moi dès que possible ok... J'ai besoin de parler, c'est à propos de Roman " La brunette paniqua, la voix de Liam était brisée, écorchée. Peu importe l'heure qu'il était, elle fonça chez les Whitaker où Liam vivait encore. Son coeur battait la chamade. Il ne lui fallu pas bien longtemps pour comprendre la triste vérité, face à la mine décomposée de son ami. Elle venait de perdre l'homme de sa vie. Éreintée, elle s'effondra dans ses bras. Il tenta de la rassurer, de contenir ses propres larmes. Épuisés, ils s'endormirent sur le canapé. Les jours suivants promettaient d'être encore plus pénibles...

Wanna be first in line, Waiting by my window,Giving me all your time,
You could be my hero, If only I could let go,
But his love is still in me, Like a broken arrow.

Seule dans la salle de sport, ses nouveaux gants de boxe protégeant ses mains, elle tapait sans relâche dans le sac de frappe. Elle déversait toute sa colère, sa frustration. Fatiguée, elle se laissa choir sur le sol glacé. Elle tremblait, affaiblie. Il était vivant. Alors qu'elle avait passé les derniers mois à se faire une raison à accepter sa disparition, il était revenue d'entre les morts. Au fond, elle était soulagée, heureuse qu'on lui accorde cette deuxième chance, elle pourrait à nouveau le voir, le toucher, sentir sa peau contre la sienne. Des frissons de bonheur parcoururent son échine rien qu'en pensant à ses doigts brûlants contre sa peau dénudée. Mais en avait-elle le droit ? Elle se sentait coupable. Coupable, de ne pas avoir cru en lui, de l'avoir abandonné.  Après l'annonce de sa disparition et de sa présumée mort, elle s'était rapprochée de Liam, il était le seul à comprendre et à pouvoir partager sa peine. Ensemble, ils avaient appris à se reconstruire. Puis, elle avait craqué, après toutes ces années, elle avait fini par tomber dans ses bras, à apprendre à l'aimer pour ce qu'il était et non ce qui lui restait de Roman. Alors, elle ne savait plus où elle en était, avec lequel des frères étaient-elles, avec lequel des frères elle voulait être ? Elle rêvait de courir dans les bras de Roman, mais elle ne pouvait pas laisser Liam. Il avait toujours été là pour elle, même dans les moments les plus difficile. Camryn rentra chez elle, elle s'assit dans la douche et fit couler l'eau comme pour se purifier, se laver de ses pêchés. Ce soir, seule, elle s'autorisa à pleurer toutes les larmes de son corps, elle se laissa aller. Demain, elle reprendrait du courage, de l'énergie pour lui faire face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surferbabex3.lebonforum.com

Camryn Rosendale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum personnel de Carrie :: Welcome Home :: Ecrits-